Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneEconomieSociété

La gentiane moins chère que le diesel en 2019 ! Des usagers prêts à rouler à la liqueur.

Conséquence de la hausse vertigineuse des prix à la pompe, le diesel devrait coûter plus cher qu’un litre de gentiane au 1er janvier 2019. Le super sans plomb devrait connaître une hausse similaire et afficher un prix compris entre celui d’une bouteille de gentiane et d’une liqueur de verveine. Certains pensent  ainsi à alimenter leur voiture avec des spiritueux composés.

« Faut arrêter les conneries, se fâche José, natif d’Aurillac. Je fais comment moi pour rallier tous les jours Saint-Flour ? Déjà les 80km/h nous emmerdent mais, en plus, il faudra gagner au loto toutes les semaines pour espérer continuer à faire les trajets. » La grogne de l’Aurillacois est compréhensible. Il faudra désormais débourser entre 9 et 13€  pour du gasoil au 1er janvier 2019 et entre 11 et 16€ pour du super. Une hausse justifiée par les mesures environnementales, assure Emmanuel Macron : « Malgré mon véhicule de fonction et mes frais d’essence pris en charge, j’ai conscience que les automobilistes souffriront de la hausse des prix. Mais c’est pour le bien de la planète. J’espère que les usagers abandonneront petit à petit leur véhicule pour aller au travail. Halte aux trajets inutiles, aujourd’hui il suffit de traverser la rue… » Mais tout le monde ne semble pas de cet avis…

La contrebande de gentiane s’organise

« En 2019, vaudra mieux acheter sa Suze, sa Couderc, son Avèze ou sa Salers pour remplir la voiture », argumente Michel, garagiste et contrebandier novice à Riom-es-Montagne. « En boostant la production, on peut réduire les coûts autour de 5-6€ le litre. C’est une bonne affaire compte tenu de l’augmentation qu’on va se farcir ! »  Pour Ginette Pétraule, experte en biocarburants, l’utilisation de la gentiane n’est pas idiote  : « Un litre de liqueur de gentiane pourrait permettre de faire environ 300 km, c’est plus économique et plus sain pour l’environnement… Hélas, c’est pour le moment illégal ».

La gentiane à la pompe, une utopie

Le gouvernement et les lobbyings pétroliers ne sont hélas pas prêts à autoriser dans les stations le célèbre spiritueux auvergnat, au risque de voir proliférer un gigantesque marché noir. Ce début de crise cristallise les tensions. Après la guerre entre le Cantal et le gouvernement sur les 80km/h, le cas de l’essence de gentiane pourrait amener à un conflit Etat-Auvergne et peut-être même à une revendication de sécession de l’Auvergne…

 

©pxhere

©wikicommons

Leave a Response