Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneFaits Divers

Dérapage pendant les soldes : un touriste rachète la Région à – 30%

C’est pendant une petite balade dans les rues clermontoises où les magasins affichaient toutes leurs promotions et autres attrape-nigauds que Gonzalo Rodrigo Sanchez, humble touriste provenant de l’Île de Pâques, fait l’acquisition de divers petits bibelots sensé lui rappeler son passage dans la cité arverne.

Il prendra dans plusieurs enseignes : de la gastronomie locale, des cartes postales, une boule à neige renfermant la cathédrale clermontoise, ainsi qu’un magnet à l’image de l’Auvergne, le tout avec une ristourne de 30%.

Et c’est une fois dans sa chambre d’hôtel et en revoyant ses achats qu’il constate que le magnet est cabossé et que quelque chose en dépasse. Curieux, il l’inspecte et qu’elle ne fut pas la surprise de M. Sanchez en découvrant un vieux parchemin écrit en ancien français. Il le montre dans une médiathèque pour demander une interprétation et c’est quelques heures plus tard qu’un vieux sage portant une grande barbe blanche et vêtu d’une toge vivant dans les caves de la médiathèque revient en clamant : « cet homme est propriétaire de la Région ! »

La région en vente depuis le Moyen-Age

Car le parchemin était un acte de propriété datant du XIIIème siècle, indiquant que celui qui mettrait la main dessus hériterait automatiquement de l’Auvergne. Ce document historique faisant acte de foi et immédiatement applicable, M. Sanchez s’est vu remettre les clés de la Région par le Préfet.

Laurent Wauquiez a quant à lui déclaré : « C’est intolérable que quelqu’un d’autre que moi puisse posséder l’Auvergne-Rhône-Alpes, vous m’entendez ? Il me semblait évident que cette zone m’appartenait de plein droit, car dans le cas contraire, où voulez-vous que je m’entraîne pour 2022 ? »

Interrogé par nos soins, M. Sanchez a décidé de laisser la Région telle quelle et d’en faire son petit pied à terre pour ses prochaines vacances. Il a d’ailleurs ajouté : « je changerais bien ce bibendum par un moaï, je vais y réfléchir… »

Leave a Response