Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Politique

Qui est vraiment Némo, le « chien » de l’Élysée ?

Il y a encore quelques jours, la plupart des Français ignoraient jusqu’à son existence. Mais depuis qu’une vidéo, devenue virale sur internet, le montre vêtu d’une robe de juge lors du procès de Jawad Bendaoud en janvier dernier, il semble tout à coup qu’il a toujours été là, dans l’ombre. Némo, le labrador croisé griffon du couple Macron, traînerait de nombreuses casseroles…

Un statut flou

« Je vous assure, je pensais qu’il était juge », nous confie la présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris. Nicole Belloubet, la Garde des Sceaux, affirme ne pas connaître le canidé alors qu’on les voit ensemble sur plusieurs clichés. Le porte-parole de l’Élysée explique que Némo n’était pas au tribunal pour rendre la justice mais pour livrer des sushis. Quant à Emmanuel Macron, il tente de rassurer l’opinion en clamant « Némo n’a jamais été mon chien ».

Des privilèges inédits

Une minimisation peu crédible au regard des extravagants privilèges dont jouit le Premier Chien de France. Outre les sommes faramineuses dépensées pour ses croquettes pur caviar et pour son toilettage, effectué quotidiennement par Jean-Louis David en personne, Némo bénéficie d’une niche de fonction de 100 m2 à proximité du Jardin du Luxembourg, où il va régulièrement enterrer ses os sans être sanctionné. Plus choquant encore, des enregistrements téléphoniques révèlent que l’Élysée a plusieurs fois privatisé le stade de France pour que Némo puisse jouer à la balle – le tout bien sûr aux frais du contribuable.

Des dérives pas si récentes

Alors que chaque jour sortent de nouvelles révélations plus ahurissantes les unes que les autres, certains internautes se penchent sur des nouvelles moins fraîches mais tout aussi intéressantes. Ainsi, en décembre dernier, la presse avait relaté un incident impliquant Némo. Celui-ci avait uriné sur le mobilier de l’Élysée durant une réunion dans le bureau du Président. L’affaire avait à l’époque fait peu de bruit, mais ressort aujourd’hui sous un éclairage nouveau. « C’était sous nos yeux depuis le début, enrage ainsi @GrosCanard75 sur Twitter. Némo pisse sur la République et déteste les Français. » Alexis Corbière, porte-parole de la France Insoumise, affirme quant à lui que Némo s’en est pris violemment à l’hologramme de Jean-Luc Mélenchon lors d’une manifestation, lui causant dix jours d’interruption temporaire de travail. L’information reste à confirmer.

 

Photo : Mister No [CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons

Leave a Response