Please assign a menu to the primary menu location under MENU

Clermont-FerrandPolitique

Le maire de Clermont-Ferrand sera-t-il le prochain ministre de la Culture ?

Cette nuit, les Clermontois ont été réveillés par un puissant cri orgasmique provenant de la butte de la cathédrale.

« Cela ressemblait à un HOAOAOAORGH », nous confie Micheline qui habite aux Salins, tandis que Pierre à Montferrand aurait entendu « HIOIOIOIOIO ». Mais tous deux affirment que le cri venait du centre ville. L’enquête de quartier a très vite dirigé les soupçons vers la mairie. À cette heure tardive, il est apparu que seul le maire, Olivier Bianchi, travaillait encore sur les lieux. C’est un appel téléphonique en provenance de l’Elysée qui aurait causé l’explosion.

Les calculs politiques d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron pense remplacer plusieurs ministres dont le bilan à un an n’est pas jugé satisfaisant. Le nom d’un constructif, Franck Riester, circule depuis des semaines pour succéder à Françoise Nissen, actuelle ministre de la Culture. Mais pour répondre aux critiques des Français sur la droitisation de sa politique, le Président penserait à recruter une personnalité de gauche.

Le plan des socialistes pour lutter contre l’extinction

Il se murmure que la manœuvre d’Emmanuel Macron serait aussi une ultime tentative de convaincre Nicolas Hulot de rester en poste en protégeant au gouvernement une espèce en voie d’extinction. Toutefois, malgré sa jubilation, il n’est pas certain que le maire de Clermont-Ferrand accepte. La Ligue de Protection des Socialistes lui aurait aussi proposé un accouplement politique avec Christine Pirès-Beaune pour repeupler la Fédération socialiste du Puy-de-Dôme.

 

© Wikimedia Commons

Leave a Response