Please assign a menu to the primary menu location under MENU

AuvergneCulturePuy de Dôme

RANDO : on a testé Chapdes-Beaufort et le chemin Fais’Art

Une randonnée testée par Terry Toirachié

Septième volet d’une longue série : « récits de rando » avec des propos subjectifs et de mauvaise foi, mais toujours avec une fin heureuse !

La randonnée de Chapdes-Beaufort est surtout l’occasion de découvrir au cœur d’une nature préservée les curiosités du Chemin Fais’Art et ses sculptures fantastiques. Les promeneurs pourront également prier devant la kitschissime vierge de Beaufort en plâtre, lui donnant l’impression de voyager soudainement jusqu’à Lourdes. Cette marche offrira un panorama des plus appréciables et des chemins boisés pleins de surprises. Récit d’une randonnée à faire et à refaire, ou pas !

Le parking de Chapdes-Beaufort nous transporte dans une ambiance toute à la fois médiévale et bucolique. Une entrée en matière parfaite avant de braver la nature sauvage.

 

 

 

 

Après quelques minutes, la forêt dévoile des arbres surprenants et atypiques. Nous avons quitté pleinement la civilisation.

 

 

 

 

La route vers le mystérieux chemin Fais’Art nous plonge progressivement dans un univers fantaisiste et imprévisible. Toute la magnificence du paysage légendaire d’Auvergne s’étend sous nos yeux.

 

 

 

 

 

Alors que nous approchons des ruines ancestrales, nous découvrons un asile sinistre où s’émeuvent les chiens détenus depuis de longues années. Nous en appelons ainsi à votre bon cœur, s’il vous venait à l’esprit de recueillir l’un d’eux qui nous a adressé ces quelques mots :

Enfin l’entrée magique et imposante du chemin Fais’Art et ses pierres magiques.Nous sommes émerveillés.

 

 

 

 

 

Les édifices gigantesques et surnaturels de Fais’Art réalisés par le sculpteur et tailleur de pierre Gilles Perez sont à couper le souffle. Mais beaucoup de promeneurs ne semblent pas en tenir compte et se dirigent vers la principale attraction du circuit, la vierge en plâtre de Beaufort. Allons-y !

 

 

 

 

La vue depuis le sommet de le Puy de Beaufort à 886m où demeure la Vierge est saisissante. On peut notamment admirer un douglas au second plan en bas à droite.

 

 

 

 

 

Enfin le clou du spectacle. Une superbe Vierge kitschissime qui pourrait elle-même s’excuser de se trouver là.

 

Nous passons devant la maison du sculpteur rebaptisée l’Atelier. On y retrouve plein d’arcs voutés, de symboles étranges, de sculptures oniriques, de roches volcaniques aux allures druidiques.  Nous ne regrettons pas notre balade.

 

 

 

 

C’est hélas déjà l’heure du retour. Nous suivons le sentier gracieux menant à Chapdes.

 

 

 

 

 

Enfin le retour à la civilisation et à la modernité ! Nous allons maintenant vite rentrer et regarder une rediffusion de Un cas pour deux à la télé.

 

 

 

 

 

 

 

 

De retour, je m’interroge sur plusieurs de mes photos qui dévoilent des curiosités qui m’avaient échappées tout le long du trajet. Se pourrait-il qu’il y ait des liens avec le tailleur de pierre du chemin Fais’Art ? Non impossible, vraiment.

Leave a Response