Please assign a menu to the primary menu location under MENU

InternationalSciencesSociété

SCIENCES. Un scientifique réussit la première greffe de la tête !

Un neurochirurgien italien, Francesco De Capito, vient de réussir la première greffe de la tête sur un sujet vivant. Une réussite qui bouleverse la communauté scientifique.

L’homme se confie euphorique face à nos journalistes : « Santa Madre di Dio, sono un génio ! Je n’aurais jamais pensato cela possible, et pourtant… Je suis si heureux, pour moi et pour la scienza ! » Le chirurgien a de quoi exulter. Il vient de parvenir, après une opération de 12 minutes, à substituer la tête d’un individu en parfait état par une autre tête à l’aide d’un sabre. Le patient qui a voulu se porter volontaire est en réalité une patiente, Alfonsa Insoucianza. Cette dernière, qui se plaignait d’un léger mal de tête par manque de sommeil, s’est rendue chez son médecin généraliste qui lui a conseillé de voir le célèbre neurochirurgien italien, faute de pharmacie ouverte à proximité. La jeune femme est partie à l’hôpital et a accepté la proposition de De Capito. La porteuse de la greffe, après opération, ne s’est toutefois livrée à aucun commentaire, plongée vraisemblablement dans un profond mutisme.

Les secrets d’une greffe réussie dévoilés

Heureusement, le héros du jour, Francesco s’est montré plus loquace. Quand on lui demande où il a trouvé la tête si rapidement, il nous répond : « J’ai recuperato un crane dans un vecchio suaire à deux pas de Roma. Il n’était plus tout jeune alors je l’ai versato de Marsala pour lui donner plus de freschezza. » Vous connaissez la suite. Le neurochirurgien substitue subtilement la tête tranchée de Alfonsa par le crâne, et la greffe est un succès.

Controverses

Cependant, pour certains scientifiques, cette découverte doit être minorée. Pour le professeur écossais Mattew Tait, une opération similaire ayant déjà été tentée par le prêtre inca Da Ké Ratak en 1519, lorsque celui ci avait remplacé la figure d’un esclave par un bol de quinoa.  Le spécialiste américain de la neurochirurgie Andrew Temor, quant à lui, tient à rappeler que cette greffe était au fond « inutile » et qu’il serait plus judicieux à l’avenir de réaliser des greffes de la tête à partir de deux têtes de personnes bien portantes. Des volontaires se seraient déjà manifestés.

 

 

Leave a Response